Enfants affectés par le Covid-19 : le soutien psychologique en renfort

L’objectif général de ce projet est de contribuer à améliorer la santé mentale et le bien-être des populations dans les régions affectées et à risque de COVID

L’UNICEF en partenariat avec la Croix-Rouge Camerounaise sur financement du Japon mène des actions permettant de fournir les premiers secours psychologiques aux enfants affectés par la crise sanitaire de la COVID 19 qui a eu un fort impact psychologique sur les populations.

 

Le regard pétillant, la mine gaie manifestée par un grand sourire, Christabelle 26 ans, téléconseillère depuis 2 semaines commence sa journée de travail avec beaucoup de motivation. Avec son casque aux oreilles et les yeux rivés sur son ordinateur, elle se dit prête à répondre aux nombreuses personnes qui vont solliciter ses conseils cette journée. Christabelle fait partie des 31 téléconseillers (18M ;13F) du 1511 (Psychologues et Secouristes) récemment formés par l’UNICEF pour mieux répondre aux usagers du Call Center et leur apporter une assistance psychologique ou les mettre en contact avec les services essentiels. Ils ont ainsi été édifiés sur la Protection contre l’Exploitation et les Abus Sexuels. En outre, ils ont été outillés sur l’interaction avec les enfants et la prévention des violences basées sur le genre (VBG). « Cette formation me permettra particulièrement de mieux aborder ma façon de conseiller les jeunes qui appellent régulièrement pour dénoncer des abus dont ils sont victimes car cela demande plus de subtilité» nous confie-t-elle. « Au terme de la formation nous avons désormais des aptitudes et connaissances nécessaires pour réduire les risques d’abus et d’exploitation sexuels, et améliorer l’interaction avec les survivants » renchérit Serge son collègue interrogé également sur le sujet.

Cette activité intervient dans le cadre du projet « Premiers secours psychologiques en faveur des enfants affectés par le Covid-19 et pourvoyeurs de soins (caregivers) » Ledit projet est mis en œuvre dans sept régions du Cameroun, à savoir : le Centre, le Littoral, l’Est, l’Adamaoua, le Nord, l’Extrême Nord et l’Ouest, avec un focus particulier sur le Centre et le Littoral qui font partie des régions à forte prévalence. L’objectif général de ce projet est de contribuer à améliorer la santé mentale et le bien-être des populations dans les régions affectées et à risque de COVID-19, en particulier les enfants. Les groupes cibles/bénéficiaires des interventions sont les volontaires de la Croix-Rouge, le personnel médical impliqué dans la réponse Covid-19, les travailleurs sociaux, les populations à risque et/ou malades.

L’UNICEF grâce à la contribution des fonds japonais concentre ses activités sur le renforcement des capacités des travailleurs de première ligne en premiers secours psychologiques et prévention des risques de violences basées sur le genre (VBG). Le soutien psychologique aux personnes affectées par la crise du Covid-19 et au personnel aidant est également apporté ainsi que le développement et la dissémination du matériel de communication et de sensibilisation adapté aux enfants sur la thématique de la gestion du stress.

Comme Christabelle c’est plus de 300 personnes (personnels soignants, volontaires de la Croix-Rouge, personnels des Centres Sociaux et des structures d‘encadrement des enfants vulnérables) dont les capacités ont été renforcées qui œuvrent chaque jour pour empêcher que la pandémie de COVID-19 ne devienne une crise durable pour les enfants, en particulier les plus vulnérables. Les acteurs communautaires ont également été outillés pour mener des actions de sensibilisation de proximité sur le COVID-19 et les mesures de prévention dans les zones ciblées.

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
UNICEF
Fonds des Nations unies pour l'enfance