ISAVET EN AFRIQUE : LE CAMEROUN FORME LA PREMIERE COHORTE DE PROFESSIONNELS VETERINAIRES NATIONAUX EN EPIDEMIOLOGIE DE TERRAIN

En Afrique, le Cameroun est le premier pays à implémenter au niveau local le programme de formation ISAVET.

En 2018, l’évaluation du Réseau d’épidémiosurveillance des maladies animales du Cameroun (RESCAM) a révélé l’existence d’un grand besoin en vétérinaires épidémiologistes pour le soutien des services de santé animale, respectivement aux niveaux local, régional et national. Ce constat intervient dans un contexte où l’actualité sanitaire à travers le monde est dominée par des résurgences de maladies humaines et animales entrainant l’érection des barrières sanitaires, en application du Règlement Sanitaire International(RSI). De plus, les programmes de formation en épidémiologie de terrain en Afrique sont principalement destinés aux médecins, avec le financement et le soutien technique des centres des États-Unis pour la prévention et le contrôle des maladies (CDC).

C’est ainsi qu’en 2018, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en collaboration avec l’Institut des maladies animales infectieuses (IIAD) de l’Université de Texas A & M ont lancé le programme de formation des professionnels vétérinaires en épidémiologie de terrain (ISAVET) Niveau de base. Cet appui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les maladies endémiques, les maladies infectieuses émergentes et les maladies animales transfrontières dans 14 pays d'Afrique de l’Ouest, du Centre et de l’Est.

Le Cameroun, bon élève dans l’implémentation du programme ISAVET au niveau local

En Afrique, le Cameroun est le premier pays à implémenter au niveau local le programme de formation ISAVET. En effet, le pays vient de mener avec succès la formation d’une première cohorte de 25 professionnels en santé animale. Ces stagiaires sont issus des services gouvernementaux, notamment des Ministères de l’élevage (MINEPIA) et de la faune (MINFOF), mais également du secteur privé vétérinaire des régions de l’Extrême-Nord, du Nord, de l’Estet de l’Adamaoua. Le centre de formation zootechnique et vétérinaire de Maroua dans la région de l’Extrême-Nord a abrité cette formation de presque un mois (du 28 septembre au 24 octobre 2020). La partie théorique a été dispensée pendant trois semaines par six  formateurs et la semaine pratique par un groupe de cinq  mentors ; ces derniers ont supervisé les travaux pratiques sur le respect des mesures de biosécurité au niveau des fermes et sur les techniques de prélèvement, de conditionnement et de transport d’échantillons vers le laboratoire.  

Au terme de la formation, les parties prenantes se disent satisfaites de cette première expérience au Cameroun. Pour Serge Santing, Délégué d’arrondissement de l’Elevage, des pêches et des industries animales de Lomié, région de l’Est Cameroun, « ce stage répond spécifiquement au problème de la surveillance épidémiologique sur le terrain car les modules suivis ici me permettront une fois à mon poste de travail, de détecter rapidement les maladies animales afin de mieux les contrôler et éviter leur dissémination dans notre cheptel ». Il est complété par Bienvenue Madama, Chef de section vétérinaire de Batouri, dans le Département de la Kadey qui renchérit : « je comprends désormais l’importance du rapportage des maladies, particulièrement comment gérer les situations de crises. Nous avons suivi des phases pratiques avec descente dans une ferme où nous avons été édifiés sur la préparation des kits et la division des zones avant l’inspection ».

ISAVET favorise le renforcement de compétences nationales

La mise en œuvre du Programme ISAVET a d’ores et déjà favorisé la formation de cinq formateurs et cinq mentors nationaux, à l’issue de deux ateliers régionaux successifs organisés à Douala en décembre 2019. Ces derniers ont été capacités et sont désormais outillés pour conduire cette formation au niveau national. Pour les 25 premiers stagiaires bénéficiaires de la formation au niveau national, les perspectives prévoient trois mois de formation pratique, afin qu’ils puissent chacun sous la supervision des mentors, collecter des données de terrain et soumettre des rapports techniques dont les conclusions seront présentées et défendues au cours d’un atelier post-formation ISAVET niveau de base.

Sur financement de l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) à travers le Programme de sécurité sanitaire mondial (GHSA), la FAO contribue à renforcer le système national de surveillance des maladies animales au Cameroun. L’objectif visé par la formation de cette première cohorte était le renforcement des capacités du Ministère en charge de la santé animale par la formation des vétérinaires épidémiologistes de terrain. Ainsi, les apprenants ont été édifiés en matière de préparation au travail de terrain, de détection précoce, d’interventions rapides et efficaces lors de l’apparition des maladies animales transfrontalières, infectieuses émergentes et de la résistance antimicrobienne dans une approche intégrée Une Seule Santé. La formation d’une seconde cohorte est prévue pour l’année 2021 et  réunira les professionnels de la santé animale des six autres régions du Cameroun (Littoral, Centre, Sud, Ouest, Nord-Ouest, Sud-Ouest), pour affirmer une meilleure appropriation nationale.

UN entities involved in this initiative
FAO
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture