Mobilisation de 130 acteurs pour mieux planifier les interventions de santé dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en proie à l’insécurité

  • Au bout de deux jours d’intenses travaux, la situation socio-sanitaire dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest a été analysée, les méthodes de planification et les stratégies de mise en œuvre des interventions de santé publique dans ces deux régions ont été partagées et capitalisées.

Yaoundé (Cameroun)- Les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun vivent une crise caractérisée par des affrontements entre forces séparatistes et forces armées nationales, déplacement massif des populations et dégradation des services sociaux de base.  

Malgré ce climat d’insécurité, de nombreux partenaires techniques et financiers, ainsi que des ONG assistent les populations dans le besoin. Mais il apparaît que ces bonnes volontés sont insuffisamment coordonnées, et que les informations, qui sont remontées de manière parcellaire et incomplète, ne permettent pas d’adresser les problèmes de manière efficiente.

C’est pourquoi le Ministère de la Santé Publique appuyé par l’OMS, la GIZ et les partenaires techniques a organisé les 14 et 15 novembre 2018 à Yaoundé un atelier d’échange d’expériences, de planification et de mise en œuvre des interventions prioritaires de santé dans les régions du Sud-ouest et du Nord-ouest avec toutes les parties prenantes.

Le discours d’ouverture du Ministre de la Santé Publique, Monsieur André Mama Fouda, a brossé un tableau sombre : des indicateurs de santé en chute libre, des enfants qui ne sont plus vaccinés, des femmes enceintes qui ne font plus leur suivi, des malades chroniques en rupture de traitement, des enquêtes de santé suspendues. Il a prescrit 2 urgences : établir une feuille de route harmonisée, et trouver la voie de la communication avec ceux qui tuent et attaquent les personnels de santé.

Avant lui le Représentant a.i.de l’OMS, le Docteur Phanuel Habimana a rappelé le rôle de l’OMS, qui est d’apporter sa capacité technique ainsi que les mesures de préparation aux urgences humanitaires, en identifiant à l’avance les agences et organisations responsables de l’animation des secteurs concernés, et à améliorer la réponse humanitaire en exigeant de plus hauts standards de prévisibilité, de responsabilité des acteurs et de partenariat dans tous les secteurs ou domaines d’activité.

Au bout de deux jours d’intenses travaux, la situation socio-sanitaire dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest a été analysée, les méthodes de planification et les stratégies de mise en œuvre des interventions de santé publique dans ces deux régions ont été partagées et capitalisées, et les actions prioritaires de santé définies ont concerné tous les niveaux de la pyramide sanitaire. Une feuille de route de la mise en œuvre des activités par l’Etat avec l’appui des partenaires a été élaborée.

Contacts presse
Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
OMS
Organisation mondiale de la santé