Notre équipe au Cameroun

Matthias Z. Naab

Matthias Z. Naab

RCO
Coordonnateur Résident
 
 
M. NAAB (né au Ghana), citoyen américain, a plus de 20 années d’expérience professionnelle dans le domaine du développement international et possède de vastes connaissances et une expertise avérées dans le domaine du développement. Avant sa nomination en tant que Coordonnateur Résident des Nations Unies au Cameroun, Matthias a occupé le même poste aux Comores depuis 2016. Il a aussi été le Directeur-pays du PNUD au Mozambique; il a également travaillé au Rwanda et en Tanzanie ou il a activement participé à la conception et à la mise en œuvre de programmes conjoints inter-agences.

M. NAAB est titulaire d’un Doctorat en Affaires internationales et Politiques Publiques du Graduate School of Public and International Affairs, Université de Pittsburgh, où il a également obtenu une Maîtrise en Affaires Publiques et internationales (MPIA).
Agnes Okodombe

Agnes Josette Okodombe

VNU
Coordinatrice pays
Agnès Okodombè est analyste de programme au Programme VNU à Yaoundé depuis août 2018, poste qu'elle cumule depuis août 2019 avec celui de coordinatrice pays du Programme VNU. Elle était auparavant au PNUD Niger en tant que chargée de programme VNU en tant que Volontaire des Nations Unies. Agnes a également travaillé au Bureau de l'agence japonaise de coopération internationale (JICA) à Yaoundé (2011-2017).
Aminata Maiga

Aminata Maiga

Directrice OIT
 
 
 
Madame Aminata Maiga (Côte d’Ivoire-Canada) est Directrice de l’Équipe d’appui technique de l’Organisation internationale du Travail (OIT) au travail décent pour l’Afrique centrale et Bureau de pays de l’OIT pour le Cameroun, la Guinée équatoriale et Sao Tomé-et-Principe, depuis le 1er août 2021.
Précédemment à Yaoundé, Mme Maiga a occupé au sein de l’OIT les fonctions de (i) Directrice du Bureau de pays de l’OIT pour l’Angola, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la République Démocratique du Congo et le Tchad de 2014 à 2021, (ii) Spécialiste principale de la création d’emplois et du développement des entreprises en Afrique centrale de 2010 à 2014, et (iii) Coordonnatrice régionale pour l’Afrique de l’entreprenariat féminin de 2009 à 2010.
Avant de rejoindre l’OIT en 2009, Mme Maiga a travaillé comme Economiste principale, Analyste financière, Consultante et Gestionnaire au Gouvernement des Territoires-du-Nord-Ouest au Canada, chez Roche Limited Groupe Conseil à Montréal et au Bureau National Etudes Techniques et de Développement en Côte d’Ivoire.
Durant sa carrière professionnelle de plus de 25 ans sur trois continents (Afrique, Amérique et Europe), elle s’est spécialisée dans l’analyse des politiques de développement, les enjeux du monde du travail, les questions de croissance inclusive ainsi que la formulation et la mise en œuvre de politiques, stratégies et programmes centrés sur l’emploi décent. Madame Maiga est l’auteur de plusieurs études et analyses socio-économiques sur l’impact des politiques gouvernementales et la rentabilité des investissements publics et privés et a participé et animé plusieurs conférences internationales ainsi que des séminaires et ateliers.
Madame Maiga détient un MBA de HEC Montréal au Canada. Elle est également diplômée de l’université de Clermont Ferrand en France, titulaire d’un Magistère en Economie du développement, d’un DEA en Politique Economique et d’un DESS en Analyses de projets. Elle est parfaitement bilingue (Anglais/Français).

Antonio M. A. Pedro

Antonio Maria Afonso Pedro

CEA
Représentant
 
M. Antonio M. A. Pedro est géologue en exploration minière jouissant de plus 30 années d’expérience en matière de développement et de gestion. Au-delà de sa contribution dans le cadre de la politique des industries extractives en Afrique, il a œuvré durant sa carrière à la CEA pour impulser la transformation structurelle et l’intégration régionale du continent.
Athman Mravili

Athman Mravili

FAO
Représentant
M. Athman Mravili, de nationalité comorienne, est titulaire d’un doctorat de médecine vétérinaire de l’École nationale de médecine vétérinaire de Sidi Thabet en Tunisie. M. Mravili a occupé plusieurs postes de responsabilité depuis 2009, notamment au Soudan, en Mauritanie, en Guinée équatoriale et au Bureau sous régional de la FAO à Libreville, au Gabon. Il totalise à son actif plus de 20 années d’expérience dans les domaines de la sécurité alimentaire, des affaires humanitaires et de l'élevage en Asie et en Afrique.
Dr Habimana Phanuel

Dr Habimana Phanuel

OMS
Représentant
Dr Phanuel Habimana est médecin de formation. Il a 25 ans d'expérience avec l'OMS. Avant sa nomination au Cameroun, il était Coordinateur du Programme santé de l’enfant et de l’adolescent et nutrition dans le Groupe organique santé familiale et de la reproduction au Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique à Brazzaville au Congo.
Dr. Justin Koffi

Dr. Justin Koffi

FNUAP
Représentant Résident
 
 
 

Le Dr Justin Koffi est un citoyen de Côte d'Ivoire. Il a une formation pluridisciplinaire avec plus de vingt ans d'expérience dans le domaine du développement international en tant que médecin de santé publique avec un Master en épidémiologie de l'Université de Californie à Berkeley et un diplôme de docteur en médecine de l'Université nationale de Côte d'Ivoire.

Ancien expert à l'Institut National de la Santé aux Etats-Unis, il a été respectivement Directeur Technique du Programme National de Contrôle du SIDA de Côte d'Ivoire et Conseiller Résident du Projet de Santé Familiale et de Prévention du SIDA de l'USAID pour la Côte d'Ivoire. Il était auparavant représentant de l'UNFPA au Togo. Depuis octobre 2015, il était le directeur du projet Sahel Women's Empowerment and Demographic Dividend (SWEDD), un projet conjoint de la Banque mondiale, de l'UNFPA, de la CEDEAO et de l'Union africaine ainsi que de neuf pays d'Afrique occidentale et centrale.

Avant cela, il a été secrétaire exécutif du projet CORRIDOR Abidjan - Lagos pendant dix ans. Il a également occupé successivement les postes de conseiller résident du projet FHA (Family Health and Sti/Hiv/AIDS Project) financé par l'USAID en Côte d'Ivoire, de directeur technique du programme national ivoirien de lutte contre le sida et la tuberculose. Le Dr Justin KOFFI a également été formé en matière de genre et de développement, de gestion de projet, de planification stratégique, de suivi et d'évaluation.

Le Dr Justin Koffi a géré avec succès des programmes axés sur le marketing social, la santé reproductive/la PF, la santé maternelle et infantile, les IST/VIH, le développement du capital humain, l'autonomisation des femmes et le dividende démographique. Il a une grande expérience des donateurs bilatéraux et multilatéraux et de diverses entités du secteur privé. En plus de sa connaissance du paysage de l'AOC, il a démontré d'excellentes compétences dans l'établissement de relations avec des partenaires clés, et une solide compréhension des politiques, procédures et exigences des différents donateurs.

Le Dr Justin Koffi possède une expertise dans le développement des affaires dans le secteur privé, la mise en œuvre de projets de santé publique, la gestion de la chaîne d'approvisionnement, le renforcement des capacités, la communication pour le changement de comportement, les interventions communautaires, la recherche opérationnelle, le suivi et l'évaluation, la collecte de fonds et la négociation.
du développement, de l'autonomisation des femmes, de l'économie générationnelle et du dividende démographique.

Le Dr Justin Koffi est l'auteur de plusieurs publications et communications dans les domaines de la santé publique, du genre, de la population et du développement, de l'autonomisation des femmes, de l'économie générationnelle et du dividende démographique

DR. Mamadou Lamine Sakho

DR. Mamadou Lamine Sakho

ONUSIDA
Country Director ad interim
 
 
 
DR. Mamadou Lamine Sakho a rejoint l'ONUSIDA / en tant que Conseiller régional de programme / Afrique de l’ouest et du Centre Depuis juin 2018. Le Dr Mamadou Sakho travaille pour l'ONUSIDA depuis plus de 24 ans et a récemment occupé le poste de Directeur de l'ONUSIDA pour le Pakistan et l'Afghanistan (2015-2018); après la République Démocratique du Congo de 2012 à août 2015. Auparavant, Mamadou était le Directeur -Pays de l'ONUSIDA au Cameroun (2008 à 2012) et au Burkina FASO (2003 à 2008). Mamadou est parmi les plus hauts fonctionnaires de l'ONUSIDA et fait partie de l'ONUSIDA depuis le début, il est très passionné de surmonter les défis liés à la santé et au développement et en particulier au VIH / sida en Afrique. Auparavant, Mamadou avait été sélectionné pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre en tant que Conseiller régional, au Bureau régional de l’ONUSIDA, à Abidjan / Côte d’ivoire (de 1996 à 2003).

Avant de rejoindre l'ONUSIDA, Mamadou a travaillé avec le Programme de lutte contre le SIDA
du PNUD au Sénégal (1988-1996) / CNLS et adjoint du coordonnateur national du SIDA du Sénégal. Il était membre du personnel en tant que « médecin de district », au ministère de la Santé publique du Sénégal. Mamadou est médecin de santé publique, spécialisé dans les questions épidémiologiques d'urgence telles que le VIH / SIDA et les IST en Afrique. Médecin de Sante Publique, Docteur en Médecine, Mamadou est aussi titulaire de beaucoup de certificats et d’attestations de prestigieuses Universités : Belgique (Anvers); France (Fournier-Paris); UK (Norwich), John Hopkins (Baltimore-Maryland); CDC-Atlanta (USA).
Mamadou est actuellement Conseiller régional-Senior au Bureau Régional de l’ONUSIDA pour l’Afrique de l’Ouest et du centre » -DAKAR / SENEGAL.Mamadou est marié et père de (05) cinq enfants.
Emime Ndihokubwayo

Emime Ndihokubwayo

FIDA
Représentante
 
Emime Ndihokubwayo a été nommée chef intérimaire du Hub de l'Afrique Centrale et directeur/représentant du bureau national du FIDA à Yaoundé à partir du 1er janvier 2021. Le Hub couvre la RDC, le Cameroun, le Congo, le Tchad, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine et Sao Tomé et Principe. Emime apporte au FIDA une riche expérience professionnelle de plus de 20 ans dans le domaine du développement rural en Afrique et au-delà, dans divers contextes organisationnels, notamment auprès de gouvernements centraux, d'institutions régionales et panafricaines et d'organisations internationales.

Née au Burundi, Emime Ndihokubwayo est titulaire d'une maîtrise en gouvernance et développement de l'Université d'Anvers (Belgique), d'une licence en droit de l'Université du Burundi et d'un certificat en leadership et gestion des cadres de l'Université de Syracuse, New York, États-Unis.
Hind Jalal

Jalal Hind

ONU Femmes
Représentante
 
Hind Jalal apporte une expérience étendue du Nexus Humanitaire-Développement-Paix dans des positions techniques et managériales en Afrique du Nord, de l'Ouest et Centrale au sein du Système des Nations Unies et du Gouvernement.
Elle est Représentante ai pour ONU Femmes Cameroun depuis 2018. Avant de rejoindre ONU Femmes, elle a travaillé pour le Bureau régional de l'Afrique de l'Ouest et du Centre de l'UNFPA à Dakar pour mettre en œuvre des interventions solides en matière de jeunesse et de genre visant à autonomiser les femmes et les filles dans le Sahel. Elle a également travaillé pour l'UNFPA Maroc CO, dans les domaines de la violence basée sur le genre, de la jeunesse, des personnes âgées et des droits de l'homme, avec des résultats significatifs pour faire avancer l'agenda 2030.
Avant l'UNFPA, Hind a occupé plusieurs postes de direction au sein du ministère marocain de l'Économie et des Finances, où elle a travaillé dans la formulation et l'analyse des politiques économiques, sectorielles, commerciales et sociales.
Elle a écrit et coécrit des livres et des articles spécialisés sur le genre et la fiscalité, l'économie féministe, le dividende démographique et l'investissement.
De nationalité marocaine, elle est titulaire d'un doctorat en droit et économie du développement de l'université de Nice Sophia Antipolis (France) et de deux masters en gestion. Elle parle couramment l'arabe, le français et l'anglais et a une bonne connaissance de l'espagnol.

Jean-Luc Stalon

Jean-Luc Stalon

PNUD
Représentant résident
Avant le Cameroun, Jean-Luc était Directeur du PNUD au Sénégal. Il a également été Directeur de pays adjoint principal du PNUD au Soudan du Sud de 2016 à 2018, Directeur de pays principal du PNUD au Mali de 2013 à 2016 et Directeur de pays adjoint du PNUD au Pakistan de 2010 à 2013. De nationalités française et rwandaise, il est titulaire d'un master en développement social de l'Université de la Sorbonne Nouvelle à Paris. Il prépare actuellement un doctorat en économie politique sur le lien entre croissance économique et développement humain.
Karen Perrin

Karen Perrin

OCHA
Cheffe du Bureau
 
 
Karen Perrin a plus de 20 ans d'expérience dans les affaires humanitaires, en particulier dans des contextes de conflit et de post-conflit. Avant sa nomination au Cameroun en janvier 2022, elle a occupé le poste de Cheffe de Bureau adjointe de OCHA en République démocratique du Congo et précédemment en République Centrafricaine. Elle a également travaillé au siège d’OCHA, à New York, en tant que conseillère sur des questions d’accès humanitaire. Elle a également travaillé dans le domaine de la protection des populations civiles avec la Mission de maintien de la paix au Soudan. Avant de rejoindre les Nations Unies, elle a travaillé au sein d’ONG internationales. Elle a été Cheffe de mission dans différents pays en Europe, au Moyen-Orient, en Asie et dans la Corne de l’Afrique, où elle a dirigé des opérations d’urgence et de relèvement. Elle est titulaire de Masters en Sciences politiques (Relations internationales) de l’Institut d’études politiques de Paris, ainsi qu’en Évaluation de projets.
M. Abdel Rahmane DIOP

M. Abdel Rahmane DIOP

OIM
Représentant Résident
 
 
Abdel Rahmane DIOP rejoint l'OIM Cameroun en qualité de Chef de Mission. Il était affecté au Bureau du Directeur Général en tant qu'Officier de Liaison et de Politique pour le Secrétariat du Réseau des Nations Unies sur la Migration. Il couvre l'initiative des pays champions du GCM et les groupes de travail thématiques du Réseau des Nations Unies sur la migration liés aux accords bilatéraux de migration de travail et à l'accès des migrants aux services.

Abdel Rahmane est diplômé de l'Institut des hautes études du Québec (HEI), de l'Université Laval et de l'Université de Montréal. (HEI) ; Université de Laval (Québec, Canada), en plus de son diplôme de droit public, relations internationales de l'Université Cheikh Anta Diop (Dakar, Sénégal). Avant de rejoindre l'OIM en 2013, il a travaillé au Programme des Nations Unies pour le développement et a occupé divers postes de recherche. Parmi les principaux sujets d'intérêt, il a mené des recherches sur les politiques de développement et la migration, la traite des êtres humains, la migration et le développement et les relations Chine-Afrique. Avec près d'une décennie d'expérience en politique, en multilatéralisme et en gestion de projet, Abdel a travaillé aux niveaux national et international pour le gouvernement, les organisations internationales et la société civile (y compris le monde universitaire) dans des contextes de pays en développement et de pays développés (par exemple au Burkina Faso, en Belgique et au Canada).



ITU Representative

M. Jean-Jacques Massima Landji

UIT
Représentant
 
M. Jean-Jacques Massima-Landji, 58 ans, est depuis 2009 Représentant de l'Union internationale des télécommunications (UIT) pour l'Afrique centrale et Madagascar, avec résidence à Yaoundé. Auparavant, il avait notamment travaillé au siège de l’organisation à Genève et à l’Organisation régionale africaine pour la communication par satellite (RASCOM). Ingénieur en télécommunications, informatique et électronique de formation, il a une expérience de plus de 33 ans dans le domaine des TIC et de l'informatique.
Bouaka

M. Louis Marie Bouaka

HCDH
Représentant
 
De nationalité centrafricaine, Monsieur Louis-Marie BOUAKA est titulaire d’un Doctorat en Droit, option Droit Public, de l’Université de Montpellier, et est diplômé de l’Institut International des Recherches pour la Paix à Genève. Avant d’occuper les fonctions du Représentant Régional du Haut-Commissaire en Afrique Centrale et Directeur du Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale, il a tour à tour travaillé pour le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme au Rwanda de 1994 à 1998, et pour le Département des Opérations de Maintien de la Paix des Nations Unies, dans les Sections des Droits de l’Homme en Bosnie et Herzégovine de 1999 à 2001, en République Démocratique du Congo de 2001 à 2006 et à Haïti de 2007 à 2008. Il a occupé les fonctions de Directeur-Adjoint du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme de 2008 jusqu’en septembre 2011 en République Démocratique du Congo, Représentant du Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme en République de Guinée, et Représentant du Haut-Commissaire au Burundi. Il est marié et père de 05 enfants.
Nadine Perrault

Nadine Perrault

UNICEF
Représentante
 
 
 
Née en Haïti, Mme Perrault a occupé de nombreux postes au sein de l'UNICEF. Elle a également travaillé au Bureau régional de l'UNICEF pour l'Amérique latine et les Caraïbes à Panama. Avant ce poste, elle a travaillé au siège de l'UNICEF à New York en tant que responsable de la protection des droits de l'enfant et en tant que chargée de programme responsable du groupe des droits de l'homme dans la division des politiques et des pratiques. Nadine Perrault a été représentante de l'UNICEF au Salvador. Avant sa nomination au Cameroun, elle a occupé le même poste en Guinée-Bissau. Mme Perrault apporte plus de vingt-cinq ans d'expérience significative dans diverses fonctions.
Nadine Perrault a une formation dans le domaine du droit, avec une spécialisation dans la protection de l'enfance et une expertise dans les droits de l'homme et le genre.



Olivier Guillaume Beer

Olivier Guillaume Beer

HCR
Représentant
Avant de prendre ses fonctions en tant que Représentant de l'opération du HCR au Cameroun en mai 2020, Olivier Guillaume Beer était Représentant adjoint aux opérations en République Démocratique du Congo, qui accueille plus d'un demi-million de réfugiés, et où 4,5 millions de personnes sont déplacées internes. Après plus de 20 ans d'expérience au sein de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés, il a servi dans de nombreuses opérations en Afrique et ailleurs, et a une connaissance profonde du secteur humanitaire.

Avant de rejoindre le HCR, M. Beer a travaillé au Ministère belge de l'Intérieur en tant que commissaire aux réfugiés et aux apatrides ainsi qu'auprès de l'agence belge de coopération et de développement en Angola.

Le bureau du HCR au Cameroun couvre également le Gabon, la Guinée Equatoriale, Sao Tomé et Principe.
Paul Coustère

Paul Coustère

UNESCO
Représentant
 
 
 
Directeur du Bureau régional multisectoriel pour l'Afrique centrale à Yaoundé (Cameroun) et Représentant de l'UNESCO auprès du Cameroun, de l'Angola, du Burundi, de la République centrafricaine, du Tchad, de la Guinée équatoriale et de Sao Tomé-et-Principe.
Avant sa nomination il était Directeur adjoint de l’IIPE. Économie de l'éducation, analyse du secteur éducatif, enquêtes par échantillonnage sur les résultats de l'apprentissage. En tant que Directeur adjoint de l'IIPE, Paul Coustère a contribué à la réalisation des buts et des objectifs de l'Institut, notamment par la promotion d'une approche intégrée du développement des capacités, qui comprend la formation, la recherche et l'assistance technique dans le domaine de l’élaboration des politiques, de la planification et la gestion de l’éducation.
M. Coustère commence sa carrière comme économiste de l'éducation. Son premier domaine de spécialisation est la conception et l'analyse des enquêtes par échantillonnage sur les résultats de l'apprentissage. Il va travailler d'abord à Washington DC en tant que consultant interne pour la Banque mondiale, puis à Dakar en tant que Chef du Programme d'Analyse des Systèmes Educatifs (PASEC) de la Conférence des ministres de l'Education des pays francophones (CONFEMEN).
En 2000, il rejoint le Ministère français des Affaires étrangères en tant que Chef du Bureau de l'éducation de base et de l'alphabétisation. Il va participer au lancement de l'Initiative Fast Track (aujourd’hui GPE, Partenariat mondial pour l'éducation) au cours de la présidence française du G8 en 2002-2003. Il a également mené les délibérations avec l'UNESCO pour créer le Pôle de Dakar (Sénégal), une plate-forme d'expertise dans l'analyse des politiques de l'éducation, qui fait maintenant partie de l'IIPE, devenant son premier coordinateur en 2004.
De 2006 à 2012, M. Coustère a été Chef de division éducation et formation (AFD, 2009) et a coordonné le Secrétariat français du Groupe de travail sur le développement du G20 au cours de la présidence française du G20 (MAE, 2011). De 2013 à 2014, M. Coustère était chef de l'Équipe de Soutien aux Pays au Secrétariat du GPE à Washington DC.
Au-delà de ses responsabilités, M. Coustère a analysé les évolutions du domaine de l'économie de l'éducation, participé à l'élaboration d'outils d'analyse du secteur de l'éducation et contribué à l'opérationnalisation de l'agenda post-2015 pour l'éducation.
Sur le plan académique, M. Coustère est un ancien élève de l’École Normale Supérieure (Paris). Il a une Agrégation de Sciences économiques et sociales, une Maîtrise de Géographie tropicale et Magistère de Relations internationales, à l’Université de la Sorbonne, Paris I.
Raymond Tavares

Raymond Tavares

ONUDI
Représentant
 
Raymond Tavares de nationalité sénégalaise a plus de 25 ans d'expérience de travail dans la gestion de l'innovation, le développement technologique, les infrastructures de qualité pour l’accès au marché, le commerce international et le développement. Il est titulaire d'un doctorat en économie industrielle et d'une maîtrise en gestion de l'innovation. Ces dernières années, Raymond Tavares a géré des projets et des programmes visant à aider les États membres de l'ONUDI dans leur processus de transition digitale et de transfert/acquisition des nouvelles technologies en vue de leur inclusion dans le processus de la nouvelle révolution industrielle (Industrie 4.0). Raymond Tavares a été nommé Représentant de l'ONUDI au Cameroun et dans les pays d'Afrique centrale en 2020.
Silvia Gallo

Silvia Gallo

UNOPS
Cheffe de Bureau
 
En décembre 2019, Silvia Gallo, de nationalité italienne, a ouvert le nouveau bureau de l'UNOPS à Yaoundé. Ce bureau représente l'UNOPS au Cameroun dans le cadre de l'unité sous-régionale basée à Kinshasa. Mme Gallo a une formation en architecture et en urbanisme à l'Université de Florence, en Italie, et de l'Université Polytechnique de Mons en Belgique. Elle a commencé sa carrière internationale il y a 15 ans, et avant son affectation au Cameroun, elle était basée à Suva, représentant l'ONU-Habitat à Fidji et dans les îles Salomon. Elle a également représenté l'UNOPS en République Centrafricaine. Son travail s'est articulé autour de projets de développement urbain et rural intégré et du renforcement de la résilience dans des contextes caractérisés par la violence et l'extrême pauvreté (bidonvilles). Elle a en outre été impliquée dans la consolidation de la paix, la réduction des risques de catastrophes, le changement climatique, le renforcement des capacités communautaires et toute la gamme des projets d'infrastructure, y compris WASH.
Wanja Kaaria

Wanja Kaaria

PAM
Représentante
Mme Wanja Kaaria est la Représentante et la Directrice Pays du Programme Alimentaire Mondial (PAM) au Cameroun. Avant cette nomination, Wanja a travaillé pour le PAM en tant que Représentante et Directrice Pays en Gambie, de 2018 à 2020. Elle a précédemment été Directrice adjointe du Bureau Afrique du PAM auprès de l'Union Africaine et de la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique à Addis-Abeba, (2014-2018). Elle a également servi le PAM à diverses autres fonctions depuis son entrée dans l'organisation en 1997 : Directrice Pays Adjointe, Sénégal (2011-2014); Global Lead - Analyse du suivi de la sécurité alimentaire basée à Rome (2008-2011) et Conseiller régional en suivi et évaluation pour l'Afrique australe basé à Johannesburg (2002-2008). Avant de rejoindre les Nations Unies, Mme Kaaria a travaillé au sein du Gouvernement du Kenya, au ministère des Terres et du Logement et au gouvernement local pendant plus de 6 ans. Mme Kaaria détient un master en planification et gestion du développement de l'Université de Dortmund - Allemagne et de l'Université des sciences et technologies de Kumasi - Ghana.