Discours de Madame Allegra Baiocchi à la Journée Officielle de PROMOTE 2019

JOURNÉE OFFICIELLE DE PROMOTE 2019

Excellence, Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement

Monsieur le Ministre du Commerce,

Monsieur le Président de la Fondation Inter-Progress,

Monsieur le Président de la Commission de la CEMAC,

Monsieur le Président de l’Union Patronale d’Afrique Centrale,

Madame la Directrice générale de l’Agence de Promotion des Investissements,

Monsieur le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé,

Mesdames et Messieurs en vos rangs respectifs,

 

C’est un plaisir pour moi de m’adresser à vous en cette journée officielle de PROMOTE 2019 au nom du système des Nations Unies, que je coordonne ici au Cameroun.

Je voudrai avant tout saluer le choix de la thématique de cette édition qui porte sur le « Climat des affaires et le développement durable ». Un thème qui, d’un côté, reconnaisse le rôle du secteur prive dans le développement, et de l’autre souligne l’importance d’un développement durable, et j’ajouterai, si vous me le permettez, équitable et inclusive.

En septembre 2015, les 193 États Membres de l'Organisation des Nations Unies ont adopté l'Agenda 2030 pour le développement durable.

 Il s'agit d'un plan pour un avenir meilleur pour tous ; un plan pour mettre fin à l'extrême pauvreté, combattre l'inégalité et l'injustice, et protéger la planète.

Ce programme ambitieux constitue un cadre puissant pour la transformation économique. Transformation qui est clé pour le Cameroun en vue des défis sociaux, économiques et environnementaux auxquels nous sommes confrontés. Du changement climatique à la pauvreté, de la faim au chômage, de l’insecurite et la corruption à la violence.  

Mais ces défis ne sont qu'une partie du récit. Comme vous les savez mieux que moi, il s’agit aussi d'un pays aux possibilités énormes, depuis ses vastes richesses en ressources jusqu'à sa population dynamique de jeunes

Plus de 60% de la population du Cameroun a moins de 25 ans.  Le pays doit saisir ce dividende démographique.

Mais aujourd'hui, les jeunes représentent 60 pour cent de tous les chômeurs du pays. Et, comme on dit, les mains oisives sont l'atelier du diable.

 Les jeunes ont besoin de possibilités d'emploi et de revenus pour aider à bâtir leur pays et leur donner dignité et but.

 C'est pourquoi il est essentiel que les gouvernements et les entreprises travaillent ensemble pour doter les jeunes des outils et des compétences dont ils ont besoin pour les emplois de l'avenir.

 Investir dans l'éducation est une première étape et une occasion importante pour le secteur privé, car les entreprises ont clairement intérêt à assurer l'accès à une main-d'œuvre qualifiée dans toutes leurs activités.

 Un autre domaine dans lequel les entreprises peuvent jouer un rôle crucial dans le développement durable est la lutte contre la corruption et les flux financiers illicites qui continuent de priver de nombreux pays africains des ressources essentielles nécessaires pour bâtir et maintenir des communautés et des marchés sains.

Je vous encourage également à investir dans les femmes.

Il est essentiel d'aider les femmes entrepreneurs à accéder au crédit et à créer des entreprises, et de veiller à ce que toutes les femmes aient accès aux services bancaires et puissent exercer un contrôle sur leurs propres finances.

Les dividendes de l'autonomisation financière des femmes sont d'une grande portée et profitent à des familles entières, à des communautés et à l'ensemble des marchés.

Ladies and Gentlemen,

As a first step we need companies to ensure they are doing business responsibly, in alignment with the Ten Principles of the United Nations Global Compact.

But make no mistake, this is not charity or good will. Better business will make a better world – but making a better world is also good for business

Work to achieving the SDGs is opening up an economic market of at least USD 1.1 trillion by 2030 for the private sector in Africa. It can create over 85 million new jobs and provide an excellent opportunity for African business leaders to use innovative technology and business models to enter Global Goals-related markets.

This is already happening across the continent, so let us join efforts here in Cameroon, and come together to create sustainable growth and unlock opportunities across the country.

Cameroun faces important economic, social and environmental challenges. The SDGs represent an unprecedent opportunity to eliminate extreme poverty and put the country on a sustainable path. The government has already agreed to these goals. Not it is time for business to take action.

Thank you

Discours de
Author
Allegra Baiocchi
Coordonnatrice résidente
ONU
Allegra Baiocchi
Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
ONU
Nations Unies
PNUD
Programme des Nations unies pour le développement
VNU
Volontaires ONU