UNDAF Cameroun 2018-2020

Le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, M. Louis Paul Motaze, le Coordonnateur Résident du système des Nations Unies, Mme Najat Rochdi, ainsi que les Représentants des Agences résidentes des Nations Unies au Cameroun, ont procédé ce vendredi 9 décembre 2016 à Yaoundé, à la signature du Plan cadre des Nations Unies pour l’aide au développement, couvrant la période 2018-2020 (UNDAF 2018-2020).

Le plan cadre des Nations Unies pour l’aide au développement 2018-2020 est le document qui établit les bases de la coopération entre le Gouvernement du Cameroun et le système des Nations Unies pour la période allant de 2018-2020.

Généralement élaboré pour une période de cinq ans, le prochain UNDAF couvre une période de trois ans car il s’aligne au Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi qui arrive à échéance en 2020. Dans un contexte où le Cameroun fait face à une crise humanitaire sans précédent dans sa partie septentrionale et à l’Est, l’UNDAF 2018-2020 met l’accent sur la construction d’une économie solide, diversifiée, résiliente et qui ne laisse personne en marge, la réduction de l’extrême pauvreté, le renforcement du lien entre l’humanitaire et le développement, avec pour cibles premières les réfugiés ; les personnes déplacées internes et les populations hôtes sujettes à des crises sécuritaires, humanitaires et environnementales dans les régions de l’Est et du septentrion du Cameroun.

L’UNDAF 2018-2020 est le résultat d’un processus de consultations de toutes les composantes de la population camerounaise, y compris du secteur privé et de la société civile. Les programmes qui découleront de ce document de coopération seront développés autour de quatre axes principaux qui ont été identifiés comme prioritaires par les parties prenantes:

  • Le développement des opportunités d'emplois décents et de l'inclusion sociale;
  • La santé et la nutrition ;
  • L’éducation et la formation professionnelle ;
  • La résilience, le relèvement précoce et la sécurité alimentaire.

Le système des Nations Unies au Cameroun, en tant que partenaire stratégique, soutiendra le Gouvernement et les autres parties prenantes dans la valorisation de ses innombrables potentialités, particulièrement le potentiel de la jeunesse, le capital humain ainsi que la diversité culturelle et religieuse. Cet objectif ne  pourra être réalisé que si les secteurs productifs comme l’agriculture, la foresterie, l’élevage, l’eau, l’assainissement et les énergies renouvelables sont au cœur des programmes nationaux d’investissement et alignés sur les engagements pris dans le cadre des initiatives globales que sont les Objectifs de Développement Durable (ODD) et la COP 21 et 22.

A travers l’UNDAF 2018-2020, les Nations Unies mettent ensemble l’expertise de 16 Agences, Fonds et programmes, pour s’assurer que leur engagement vis-vis du peuple camerounais et de la communauté internationale soit traduit en actions concrètes, adaptées à leurs besoins et orienté vers les résultats, et que personne ne soit laissé pour compte dans un Cameroun havre de paix.

Publié par
FAO
FIDA
OMI
OIM
UIT
OCHA
HCDH
CEA
ONU Femmes
ONUSIDA
PNUD
UNESCO
UNFPA
UNHCR
UNICEF
VNU
PAM
OMS